La Selle sur le Bied
(Loiret)

Le village de La Selle-sur-le Bied est établi sur la Cléry, en amont de Ferrières.
Le territoire de cette commune semi-rurale s'étend sur 2396 hectares ; des prairies et des bois en fond de vallée, des cultures céréalières dans la plaine. Depuis peu : une industrie agro-alimentaire sur le plateau.
Du bas latin cella ? le Bied = le bief ? le nom désignerait à l'origine une grange dépendant de l'abbaye de Ferrières. La grange devint prieuré, donné par le pape Eugène III à Jean, abbé de Ferrières, le 4 des calendes de mai 1147, puis comté. Parmi les titulaires de ce comté, on relève des noms célèbres : c'est un Saulx de Tavannes en 1641, un d'Aquin en 1695, les du Deffand et de Bethisy au XVIIIe. Le château des Bethisy élève encore ses deux pavillons sur la motte carrée qu'entoure le bief de la rivière.

L'église

Elle est citée dans une bulle du pape Eugène III en 1147.
L'église de La Selle est une église romane qui possédait à l'origine une nef unique. Quelques clefs de voûte intéressantes. Le collatéral aveugle est construit à la fin du XVe siècle en même temps que sont réalisées les peintures murales qui seront recouvertes par la restauration du XIXe siècle et remises au jour en 1958 (classées le 27 avril 1960).
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
La première peinture représente saint Jean tenant en main un calice d'où sort une espèce de petit dragon.
La seconde illustre saint Pierre tenant de la main gauche les évangiles et de la droite une clef monumentale.
La troisième représente la crucifixion de saint André.
Sur le mur sud, deux peintures, sur lesquelles la fenêtre a mordu, représentent le martyre de saint Sébastien et la vision de saint Hubert.
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
A l'entrée de l'église, une statue en bois de la Vierge à l'enfant, de facture originale. (On la dit du XVIIe siècle, elle serait plutôt du XVIIIe). Une autre, polychrome, de saint Antoine de Padoue, d'apparence médiévale, est présente dans cette église depuis les années 1960

Le château

C'est à la fin du XIVe siècle qu'un de Randal fit construire un château féodal qui se situait à l'est du château actuel. Il communiquait par un pont levis avec les bâtiments de la ferme qui en constituaient les dépendances. Il fut reconstruit au milieu du XVIIème siècle, dans le style Louis XIII. Il était composé de deux pavillons carrés reliés par une galerie. Ce n'est qu'en 1906 qu'Alexandre Perrier ajoute un étage à cette galerie et que le château prend l'aspect qu'on lui connaît.
En 1935 le château fut légué à la commune par la veuve d'Alexandre Perrier, à la condition d'en faire un asile pour les vieillards indigents de la commune dans un délai de dix ans, et, en cas d'inexécution, il reviendrait à la famille. Les travaux tardèrent, la guerre arriva, le château fut occupé. Les clauses du testament n'ayant pas été respectées le château revint aux héritiers en 1950.

Cliquer pour agrandir
Le premier octobre 1963 sont inscrites à l'Inventaire supplémentaire les parties suivantes du château de la Selle : les façades et toitures, le pont d'accès, les douves et la cour.
Pour en savoir plus :

  "Présentation de La Selle sur le Bied, Historique et Patrimoine" par Roland VOUETTE

      (Nombreuses illustrations dans la deuxième partie du document : l'église et le château)   
.